TU ME PASSES LE SEL ? // Bolivie //

mai 20, 2014

Mardi 6 mai, 8:05 am, poste frontière. 8:15 am, nous sommes en Bolivie.
Après une journée entière d'attente à Villazon pour cause de route barrée par les grévistes des mines aux alentours, nous prenons enfin la direction de Tupiza, quelques kilomètres au nord.
Après un voyage chaotique de quatre heures dans l'obscurité des steppes boliviennes, il est temps de trouver un toit pour s'abriter des nuits glaciales de la région. La pauvreté refait surface après une Argentine clinquante. Les visages sont marqués, la vie est rude par ici. Nous resterons cinq jours dans ce petit village tranquille, en quête désespérée d'aventuriers pour une excursion de cinq jours dans le Sud Lipez et la célèbre destination du Salar d'Uyuni. Le temps pour nous de chevaucher nos compagnons poilus dans les canyons avoisinants, une agence trouve enfin deux sympathiques voyageurs prêt à partir, Benito et Alex. Alléluia !
Backpacks dans la jeep et le convoi démarre pour une grande virée en paysage lunaire. Maria la cuisinière et son Lucio de mari nous en ferons voir... Volcans, lamas, chinchillas, déserts à perte de vue...l'aventure fut exceptionnelle...Un vrai voyage sur une autre planète et une ascension aussi éprouvante que divine pour aller tutoyer les sommets andins.
Nous finirons par le Salar d'Uyuni, la vraie claque visuelle du roadtrip et ultime souvenir de ces cinq jours magiques. Gracias por todo Lucio & Maria !

Au cœur du far west bolivien aux abords de la ville de Tupiza
Début du roadtrip de cinq jours avec un premier arrêt sur les hauteurs d'El Sillar
Sur la route, perdue, une vieille dame partagera notre repas
"Bicunias", sorte d'antilope à la silhouette de lama
Paysages désertiques du Sud Lipez
Pause sur un des innombrables lacs (laguna) qui jalonnent le parcours
La Laguna Colorada et ses flamants roses
Coucher de soleil à Villa Mar, petit village refuge perdu dans l'Altiplano
La Laguna Negra
La fine équipe: Benito, Alexandra, Me & You, Maria et enfin Lucio
L'emblème de la région, le lama
Curiosité géologique, une grosse caillasse en forme de dromadaire
Lever de Soleil sur l' "Isla Incahuasi", petite île solitaire au beau milieu du Salar d'Uyuni
L'immense Salar d'Uyuni. Au loin, le volcan Tunupa, 5400 mètres à gravir pour la fine équipe
Début de l'ascension et première pause au mirador des 4100 m
Les organismes souffrent et nos corps atteignent finalement leurs limites, 5100 m
La tête veut mais le corps ne suit plus...La récompense est tout de même là, panorama inoubliable sur le Salar
Un dernier passage dans l'étendue blanche et l'aventure en Sud Lipez s'achève

6 commentaires :

  1. GRANDIOSE !!!!!!!!!!
    ta 1ere image ne s'affiche pas !!!!! elle contient des erreurs !!!!!
    Mais le reste laisse sans voie !!!!!!!
    Quelle aventure !!!!!!
    J'en connais une qui doit rêver de tout ce qu'elle va découvrir avec vous !!!!!!
    Quel récompense !!!! après tous ces efforts !!!!!
    INOUBLIABLE !!!!!!
    A 4100, vous êtes frais comme des gardons !!!!!!
    Jsuis jalouseeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  2. dommage que vous caliez un peu avant le sommet.
    mais j'imagine que 5 000 ca doit pas etre simple à gérer !! mon record c'est 3400 je crois, et deja tu le ressent bien le manque d'O2.
    par contre, tu parles pas des feuilles de coca dans ton reportage ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahaha !!! je m'en suis enfilé toute la montée et ça a un peu marché sur le mal de crâne...par contre c'est les nausées et étourdissements qui ont causé mon arrêt si près du but...

      Me faudra un peu plus d'acclimatation la prochaine fois !

      Supprimer
  3. Pardon pour " le reste !
    laisse sans Voix !!!!!!!!!!!
    Et la première photo !!!! mérite tous les honneurs !!!!!
    Belle tenue a cheval mec !!!!! il ne manque que le son !!!!!!!!
    C'est grandiose ce décor !!!!!!!! j'aime, j'aime et toi avec

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de prendre un nouveau plaisir intense a voir, sous un autre angle, ce que j'ai eu la chance de voir du 18 au 20 novembre 2013. Autre émotion de constater que vous avez eu le même émerveillement de ce lieu le plus exceptionnel qu'on m’ait donné de voir. Je sais tout à fait ce que vous avez ressenti. Je regrette de n'avoir pu faire l'ascension du volcan. Vous l'avez fait pour moi.Merci à vous.(la prochaine visiteuse est déjà sur le départ, elle a quitté aujourd'hui Valence...)

    RépondreSupprimer
  5. Ca a l'air tellement beau, et cool, et vos derniers rewind sont top !
    Bisous les amis CHloé

    RépondreSupprimer

Tapez votre message, puis sélectionnez "Nom/Url" dans le menu déroulant, entrez votre nom, cliquez sur "Continuer" et enfin cliquez sur "Publier"